Concert Alka et les Bâtards Suprêmes au Nouveau Casino

Concert, sortie d’Album d’Alka

Alka et Les Bâtards Suprêmes

Alka et les Bâtards Suprêmes étaient hier soir au Nouveau Casino à Paris, pour un concert en l’honneur de la sortie de son album “La Première Fois”.

Concert qui s’est bien déroulé, sauf pour mon Ipad tombé par deux fois de son support sur ma caisse claire… Même si durant l’heure et demi de balance il n’a pas bougé, hier soir, il n’avait pas envie de rester en place. L’ambiance certainement… Il a donc fini par terre, punit par son propriétaire, bien que que ce ne soit pas pratique pour lire les différents mémos concernant les grooves de batterie, ou les départs de loops. Plutôt que lui taper dessus, j’ai pensé que cette place était plus judicieuse…

Trois invités ont rejoint Alka sur scène pour donner de la voix avec elle. Le premier fut Edouard Baer, puis Lafayette, et le terrible Pat!

Le set a beaucoup évolué dernièrement,  il est vraiment différent de la semaine passée pour l’émission W9 Home Concert. Beaucoup plus nuancé, alternant ballades et chansons plus puissantes et dansantes. Je pense sincèrement que cette aventure peut vraiment évoluer si elle reste sur cette dynamique…

Alka a décidé hier soir de nous baptiser les “Bâtards Suprêmes” en référence à un titre de son album, appellation qui me séduit beaucoup! 🙂

 

Je ne peux m’empêcher de vous glisser ci-dessous la critique du concert par Benjamin Locoge sur le site de Paris Match

(http://www.parismatch.com/Culture/Musique/Hier-soir-a-Paris-Alka-538336) :

 

La très jolie Alka était en concert mardi soir au Nouveau casino, à Paris.

Depuis septembre, difficile d’échapper à cette belle chanteuse, aperçue auparavant en tant que comédienne auprès d’Edouard Baer. Avec un premier album fort en gueule, écrit et produit par Benjamin Biolay, Alka avait tout pour séduire le bobo parisien, mais pas seulement. Hier soir devant un Nouveau casino loin d’être plein (la concurrence musicale était sauvage), Alka donnait son premier «vrai» concert.

A l’aise dans sa jolie robe rouge, la jeune femme défend avec panache des textes crus, souvent poignants mais rarement tendres. Son complice Edouard Baer la rejoint très vite pour un duo charmant sur «Comédie» une reprise d’Alain Souchon. Le groupe est solide, joue sans fioritures et donne une force réelle aux chansons d’Alka. Un peu gauche parfois, elle possède le charme des débutantes quand elle s’adresse au public. Son ami Lafayette vient interpréter son «Eros automatique», le rouennais ayant été l’un des premiers à repérer le talent vocal de la demoiselle.

Alka reprend aussi Régine («les femmes ça fait PD») et convoque, Pat, le comédien barbu de la troupe de Baer, pour un «Puisque vous partez en voyage» fort drôle. En une heure quinze, la demoiselle réussit à mettre la salle dans sa poche et clôture la soirée avec une interprétation émouvante de «Je m’en vais ». Grand absent de la soirée, Benjamin Biolay était tout excusé. Il est actuellement en tournée avec l’une de ses autres muses, Vanessa Paradis. Mais l’ombre de mister B. planait plus que jamais sur la tête de miss A., sans jamais l’envahir. Vivement la suite.

 

Espérant que vous avez écouté l’album, voir acheté celui-ci… En voici le lien : https://itunes.apple.com/fr/album/la-premiere-fois/id697089290

Le clip pour ceux qui ne l’ont pas vu :

Alka et Les Bâtards Suprêmes

 

 

4 comments… add one

Leave a Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.